fbpx

Cosmétiques anti-pollution, vérité ou fausse croyance?

Share on facebook
Share on pinterest
Share on email

La tendance des cosmétiques antioxydants vient de l’augmentation de la pollution atmosphérique et des problèmes engendrés par celle-ci, allant des simples points noirs au cancer de la peau. Les industries de la cosmétique se penchent sur cet enjeux moderne pour créer de nouveaux produits afin de protéger notre peau.

Qu’en est-il de ces produits anti-pollution, un autre bluff marketing ou un véritable onguent magique?

Les conséquences de la pollution sur notre peau


Pourquoi a-t-on besoin premièrement d’un cosmétique anti-pollution? Une nécessité bien moderne pourrait-on dire. Néanmoins, que signifie réellement ce terme qui semble plutôt une autre stratégie mercatique ?

Pollution des villes nécessite le port de cosmétiques antioxydant


Voici les différentes conséquences de la pollution sur la peau :

  1. La pollution atmosphérique est responsable du vieillissement cutané prématuré. En voyageant, les particules se retrouvent à transporter des métaux lourds et les apportent jusqu’à notre peau. Ces éléments toxiques pénètrent le derme et endommagent les fibres de collagène et d’élastine.
  2. L’air »pollué » contient des espèces réactives d’oxygène ( ex: radicaux libres) qui enchainent du stress oxydatif et débalance la peau. Ce stress entraine alors une inflammation cutanée.
  3. Quant à la flore bactérienne naturelle de la peau, elle est aussi affectée, la rendant plus susceptible d’être colonisée par de mauvaises bactéries.
  4. Le film hydro-lipidique est aussi une victime de la pollution, étant dégradé, il a du mal à protéger la peau. Tandis que la production de sébum est supérieure à la normale.

Pour en savoir plus sur le film hydro-lipidique et son influence sur une peau en santé, cliquez ici.

Les études ont observé que les particules se déposent sur la peau et bloquent les pores. À cela s’ajoute un microbiote défaillant, une quantité élevée de sébum sécrété et une peau enflammée. C’est pourquoi la pollution est une des causes provoquant l’acné.

Sur d’autres personnes, elle aura comme effet de provoquer une peau sèche, sensible et réactive en raison du film hydro-lipidique déficient.

Anti-pollution et antioxydant, quelle est la différence?

Protéger sa peau avec des cosmétiques antioxydants


La pollution regroupe tous les polluants atmosphériques, du monoxyde de carbone aux moisissures, passant par les métaux lourds. Pour les raisons nommées ci-haut, elle cause le vieillissement cutané prématuré et des problèmes de peau.

Les rayons UV et la pollution engendrent des radicaux libres, qui sont des molécules très réactives prêtes à oxyder tout sur leur passage. Le rôle de l’antioxydant est de limiter les dégâts dus à ce stress oxydatif. En d’autres mots, ce composé sera oxydé avant les cellules de notre peau.

Tandis qu’un cosmétique dit « anti-pollution » regroupe plusieurs rôles. Nommons par exemple, celui d’augmenter la production de collagène, le facteur d’hydratation naturel ou celui d’être antioxydant.

Comment choisir ces produits ?


Il est plutôt simple de trouver un cosmétique antioxydant, car heureusement nous sommes entourés de source d’antioxydant. Il peut être d’origine végétale, marine, ou encore minérale.

Pour se procurer un produit anti-pollution, la tâche est plus ardue. En effet, un cosmétique anti-pollution doit agir comme un bouclier contre les agressions extérieures et réparer les dommages.

Ceci dit, des études doivent être menées afin de vérifier que le produit protège bel et bien des agressions causées par la pollution. On exclu alors les beurres fouettés miraculeux de la cousine qui fait ses cosmétiques dans son sous-sol (oups).

Extrait de plantes pour cosmétiques antioxydants


Les principaux actifs retrouvés dans les cosmétiques antioxydants sont les vitamines (A, niacinamide, C, D et E), le gluthation, les flavonoïdes (thé vert), ou encore les polyphénols (resvératrol).

La vitamine C est un excellent exemple d’ingrédient anti-pollution. Elle protège des radicaux libres, augmente la production de collagène et diminue la production d’enzyme détruisant le tissus cellulaire (MMPs). Ce qui permet de protéger, réparer et soigner.

Est-ce vraiment nécéssaire au Québec?


Même à Montréal, en plein centre ville, la qualité de l’air est bien. Pour surveiller la pollution atmosphérique, vous pouvez consultez le site web de AQICN. Regardez principalement le taux de « MP 2.5 » , qui transportent des molécules pouvant affecter la peau.

Cependant au niveau des espèces réactives d’oxygène (radicaux libres), elles se retrouvent partout. Votre peau aura besoin d’antioxydant par le geste simple d’être exposé au soleil, à la lumière bleue, ou au stress du quotidien.

Bref, les cosmétiques antioxydants sont essentiels à votre routine beauté. Tandis que l’utilisation des cosmétiques anti-pollution dépend de votre localisation, votre âge et vos habitudes de vie.


Bibliographie :

Les conséquences de la pollution sur la peau :
https://www.mdpi.com/2079-9284/5/1/4/htm

Les conséquences des particules fines (MP 10) sur la peau :
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6163910/

Les mécanismes des antioxydants et des radicaux libres : https://pubs.rsc.org/en/content/articlehtml/2015/ra/c4ra13315c

Les antioxydants:
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4030358/

Translate »

IMPORTANT !

En vacances

Du 10 au 28 septembre 2021

Les commandes passées après le 10 septembre seront envoyées le 29 septembre 2021.

Merci de votre compréhensions !

Logo Anthologie

Ce site utilise des témoins, aussi appelé Cookies, afin de personnaliser votre expérience. En cliquant sur « j’accepte », vous consentez à tous les témoins. Lire les termes d’usage et politique de confidentialité