fbpx

La crème solaire est-elle vraiment nécessaire?

Share on facebook
Share on pinterest
Share on email


Le beau temps pointe son nez avec l’arrivée du soleil, ce qui fait un grand bien au moral, car cette année il s’est fait pas mal désiré. On s’empresse alors de sortir et de profiter de ses premiers rayons comme des taupes albinos sans appliquer aucune crème solaire. 

Notre cœur bien excité est ravie, mais quand est-il de notre peau? 

Le soleil est-il bon ou mauvais ? Je laisse de côté les lobbies et les idées de hippies pour vous dévoiler la vérité sur la crème solaire, les rayons UV, le soleil, le cancer de la peau et plus!  Cet article est un peu plus long qu’à l’habitude, mais sa lecture en vaut la peine.

Pourquoi bronzons-nous tous différemment?


Tout d’abord, il faut savoir que lorsque les rayons du soleil atteignent la peau, cela entraine la libération de mélanine dans l’épiderme. Celles-ci étant noires, elles colorent la peau et entrainent le bronzage.

Les mélanines agissent comme des parasols protégeant la peau des rayons de soleil.

Cependant, ce n’est pas toutes les mélanines qui agissent de la même manière. Il en existe deux sortes: les eumélanines ( associées aux peaux noires et brunes) et les phaeomélanines ( peaux à tendance rouge ou jaune ). Alors que les eumélanines sont de grandes guerrières capables de protéger la peau des coups de soleil, les phaeomélanines, quant à elles, ne sont pas très utiles. En réalité, lorsqu’elles sont exposées aux rayons de soleil, elles libèrent encore plus de radicaux libres et entrainent des réactions allergiques.

En plus des deux types de mélanines, six phototypes (I à VI) distincts basés sur les couleurs de peau, des yeux, des cheveux, ainsi que sur la sensibilité au soleil influencent notre résistance aux rayons.

Donc, si tu es rousse aux yeux bleus, et que bronzer est une réalité qui n’existe pas pour toi, tu es du phototype I. Si au contraire, tu as une carnation très foncée, tu seras plutôt du type VI.


Qu’est-ce qu’il y a de mal alors?


Les bienfaits du soleil sont bien connus. Entre autres sur l’humeur, la production de vitamine D, ou même en traitement comme l’héliothérapie, qui traite les maladies de peau telles que l’eczéma.

Pourquoi se cacher des rayons si notre peau détient un système de défense et que le soleil est bénéfique pour celle-ci?

Si tu es du phototype I ou même II, tu peux comprendre que ta peau n’est pas faite pour vivre sous les cocotiers et que de t’exposer au soleil est un risque à prendre.

Pour les autres types, où les coups de soleil sont plutôt rares, le problème vient du fait que les rayons ultraviolets entrainent des dommages aux cellules, et ce, dès les premières minutes d’exposition. Cela s’explique par le fait que votre corps prend du temps à synthétiser les eumélanines qui protègent votre peau. 

N’avoir jamais de coup de soleil n’empêche pas de développer un cancer de la peau. En effet, même si seul les personnes détenant un phototype entre I et III peuvent avoir des coups de soleil, la présence de cancer cutané et d’autres maladies de peau est présente chez tous les phototypes.


Du soleil émanent, notamment, trois types d’ultraviolet: les UVA, les UVB et les UVC. Ce dernier étant moins connu puisqu’il ne traverse pas la couche d’ozone. 

En pénétrant l’épiderme, les UVB détruisent sans pitié l’ADN sur leur passage, modifiant ainsi la génétique des cellules ce qui crée les cellules cancérigènes. 

Il en est de même pour les UVA qui agissent jusqu’au derme, mais qui sont moins violents. Ceux-ci sont aussi reconnus pour entrainer la formation de radicaux libres. Ces molécules endommagent les cellules de la peau causant alors le vieillissement cutané.

Comment la crème solaire vous protège-t-elle? 


Il existe deux types de protection solaire, minérale et chimique. Détrompez-vous, chimique ne veut pas dire obligatoirement toxique, pour en savoir plus, cliquez ici.

La protection minérale agit comme un miroir, elle reflète les rayons UV alors que la protection chimique va absorber les rayons UV.

Les écrans solaires permettent donc de protéger votre peau des rayons UV nocifs en bloquant leur entrée.

En principe, l’utilisation de la crème solaire doit être priorisée en début de saison estivale. La peau, habituée à la protection des foulards, tuques et habits de neige pendant des mois, est dépourvue de pare-soleil naturel. 

En appliquant de la crème solaire, on permet au corps à la fois de se protéger et de préparer la peau au soleil. En effet, une crème solaire permet de bloquer environ 97% des rayons UV. Le petit pourcentage de rayons qui atteignent la peau permet d’envoyer un léger signal. Ainsi, celle-ci développe graduellement sa protection naturelle d’eumélanine.

C’est pourquoi les phototypes I et II qui ne détiennent que des phaeomélanines doivent absolument se protéger avec des vêtements longs et des chapeaux. La protection absolue de la crème solaire n’existe pas!

Finalement, même en étant de vaillantes guerrières contre les coups de soleil, les eumélanines ne peuvent protéger des risques de cancer et de vieillissement cutané. D’où l’importance de toujours appliquer de la crème solaire.

Mon truc: priorisez une crème de jour qui contient une protection solaire. De cette façon, vous oublierez moins souvent d’en appliquer quotidiennement.


Les dangers de la crème solaire


En termes de santé, les filtres chimiques font l’objet de mise en garde, parce qu’elles absorbent les rayons UV.

Dans certains cas, la composition de l’écran appliqué se modifiait à l’exposition du soleil et créait des radicaux libres… Pas pratique, puisque le but est justement de limiter l’oxydation de la peau. Dans d’autres cas, on retrouve des perturbateurs endocriniens. Cependant, je ne peux nier que certains sont très efficaces et que les études prouvent qu’ils sont sans danger pour le corps (pour le moment…)

Personnellement, j’évite l’utilisation de crèmes solaires qui contiennent des filtres chimiques. 

Par contre, les filtres minéraux ne sont pas parfaits non plus. Lorsqu’on l’applique,  il crée un filme blanc sur la peau et son application est souvent moins agréable que les crèmes contenant les filtres chimiques. Sans parler des nanoparticules, présentes dans certains de ces produits, qui sont à éviter à tout prix. Je n’en parlerais pas davantage, car cela pourrait remplir un article complet. Faites-moi savoir dans la section «Commentaires» si vous voulez en apprendre plus sur ceux-ci!

Bref, appliquez de la crème solaire en tout temps, surtout sur le visage et les zones où la peau est souvent exposée. C’est à ces endroits que les dommages causés par le soleil seront les plus importants. N’attendez pas d’arborer le teint d’un homard pour prendre conscience que votre peau est attaquée; les dégâts sont faits qu’il y ait ou non présence de coups de soleil. 

Suivez-nous

Instagram

DÉCOUVRIR PLUS D'ARTICLES

Translate »
Logo Anthologie

Ce site utilise des témoins, aussi appelé Cookies, afin de personnaliser votre expérience. En cliquant sur « j’accepte », vous consentez à tous les témoins. Lire les termes d’usage et politique de confidentialité

 

%d bloggers like this: